Rolex : 5 collections qui ont la cote

Collector Square dévoile les 5 collections Rolex les plus prisées dont la cote ne cesse de croître depuis des années, en partenariat avec Artcurial et en se basant sur près de 400 000 résultats de vente sur plus de 10 ans. Décryptage grâce à l'œil averti de nos experts et spécialistes en horlogerie.


La Submariner : sa cote a été multipliée par 3 en 16 ans

La Submariner : la progression de sa cote : x3 en 16 ans
274% de croissance du prix moyen en 16 ans (tous modèles confondus)

La toute première Submariner de Rolex est commercialisée en 1954 sous la référence 6204. Il s’agit de la première montre bracelet étanche jusqu’à 100 mètres.
“La Rolex Submariner est au départ destinée aux sportifs de l’extrême et ne correspond en rien aux standards d’élégance de l’époque. Elle est pourtant aujourd’hui l’une des montres sportives les plus vendues au monde” précise Clotilde Rafine-Ricard.

La Submariner est une valeur croissante sur le marché de l’horlogerie. Les modèles en acier voient leur prix augmenter de 310% en 16 ans, pour atteindre un prix moyen de 16 776 € en 2019 sur le marché de la seconde main. Les montres d’exception, quant à elles, affichent une augmentation de prix significative : les collectionneurs doivent débourser légèrement plus du double qu’en 2005 pour acquérir une Submariner Comex, qui atteint aujourd’hui 58 500 € en moyenne. « Les exemplaires livrés pour la Comex et dédiés aux plongeurs d’élite sont les plus collector » précise Marie Sanna.

Il existe de nombreux modèles de Submariner d’exception, produits pour des occasions particulières et en quantités limitées, notamment la Submariner rouge dite « America », la « Royal Navy » ou encore la « Tropicale », toutes extrêmement prisées des collectionneurs.



La Daytona : sa cote a été multipliée par 3 en 15 ans

La Daytona : la progression de sa cote : multiplié par 3 en 15 ans

228% de croissance du prix moyen en 15 ans et 83% en 5 ans (tous modèles confondus)

Chronographe de légende apparu au début des années 60, la montre Daytona de Rolex porte le nom d’une ville américaine connue pour ses courses automobiles. Cette association entre la marque et les courses automobiles sera déterminante dans cette success story sans pareille. “Certainement le modèle le plus mythique de Rolex” souligne Marie Sanna.

“Il faut attendre la fin des années 1960 pour que le modèle entre dans la légende avec Paul Newman dans le film Virage puis avec Jean-Paul Belmondo dans Peur sur la ville!” souligne Clotilde Rafine-Ricard.

Le modèle Paul Newman est le plus onéreux des Daytona du fait de sa rareté : un amateur devra débourser en moyenne 293 812 € en 2019 pour un Daytona Paul Newman en acier. Sur son cadran, les compteurs sont dotés de marqueurs carrés sur leurs divisions, symbolisant les drapeaux des courses automobiles avec une échelle de seconde supplémentaire qui permet une plus haute précision.

La cote du Daytona Paul Newman s’envole en 2019 suite à la vente de 5 modèles particulièrement rares, dont l’un s’étant vendu à 1 118 000 € : un Paul Newman en acier réf. 6263 RCO « Musketeer ».



La GMT-Master : sa cote a été multipliée par 6 en 15 ans

La GMT-Master : la progression de sa cote : multipliée par plus de 6 en 15 ans

575% de croissance du prix moyen en 15 ans (tous modèles confondus)

Conçue pour les pilotes de la compagnie américaine Pan American World Airways en 1954, la GMT Master n’est produite que jusque dans les années 1980, c’est cette ancienneté de fabrication qui justifie un prix moyen plus élevé que la GMT Master II qui est toujours produite.

La GMT Master est devenu incontournable, tout spécialement dans sa version “Pepsi” avec lunette rouge et bleu » explique Marie Sanna.

“Si la valeur de la GMT Master II croît de façon progressive (x3,2 en 15 ans), le prix moyen de la GMT Master connaît une augmentation beaucoup plus forte : sa valeur s’est multipliée par 8,6 en 15 ans !” ajoute Clotilde Rafine-Ricard

.

L’Explorer : sa cote a été multipliée par près de 4 en 15 ans

L’Explorer : la progression de sa cote : multipliée par près de 4 en 15 ans


273% de croissance du prix moyen en 15 ans (tous modèles confondus)

Au début des années 1950, la marque Rolex oriente sa communication sur les défis de l’extrême et décide d’équiper les poignets d’aventuriers et sportifs chevronnés. Avec le modèle Oyster, Rolex devient le sponsor officiel de l’ascension victorieuse de l’Everest le 29 mai 1953, pendant laquelle le sherpa Tensing Norgay portait une Oyster l’Explorer est aujourd’hui l’un des garde-temps sportifs de légende, reconnaissable à son style épuré et bien défini qui est d’ailleurs la montre la plus minimaliste de la gamme professionnelle” remarque Clotilde Rafine-Ricard.

Il existe au total près de 15 références d’Explorer. La référence 1016 est la Rolex Explorer est la plus vendue sur le marché de la seconde main : il s’agit de l’Explorer la plus produite et l’une des plus anciennes (commercialisée dès 1959). Son prix moyen est de 16 289 € sur les 3 dernières années sur le marché de la seconde main pour un modèle en acier.
La référence 6610 s’acquiert elle à un prix moyen de 17 459 € pour la version en acier. Lancée en 1955, l’Explorer 6610 est dotée du calibre 1030, plus performant que les précédents. C’est également la dernière référence d’Explorer à être parfois dotée de cadrans Nid D’abeille, aujourd’hui très prisés des collectionneurs.
« Avec sa fameuse aiguille orange, la ref. 1655 est sans doute le modèle le plus emblématique de la collection Explorer » ajoute Marie Sanna.

La Datejust : sa cote a été multipliée par 2,5 en 16 ans

La Datejust : la progression de sa cote : multipliée par 2,5 en 16 ans

164% de croissance du prix moyen (tous modèles confondus) en 16 ans

La Rolex Datejust voit le jour en 1945. Il s’agit alors de la première montre-bracelet automatique à afficher à la fois la date dans un guichet placé à 3h et l’inscription Chronomètre sur le cadran. Ces deux caractéristiques exclusives à Rolex lui ont donné son nom de « Date »-« Just ». Sa loupe Cyclope sera ajoutée quelques années plus tard, permettant d’agrandir de deux fois et demie la taille de la date. Elle deviendra rapidement un symbole du style Rolex.

“Un modèle intemporel aux lignes épurées, l’élégance chic de tous les jours” d’après Marie Sanna.
En 2003, un amateur devait débourser en moyenne 1 460 € pour acquérir une Datejust" en acier. 16 ans plus tard, il lui en faut 3 849 €, soit une augmentation de 164% du prix moyen.

“Seules les couleurs de cadran noir, gris, or, crème, bleu ou argent des Datejust sont d’origine (sur les références à 4 chiffres). L’argent est d’ailleurs la couleur la plus répandue sur le marché de la seconde main” souligne Clotilde Rafine-Ricard.



Retrouvez toutes les montres Rolex en vente sur Collector Square, révisées et garanties un an et découvrez le catalogue de la vente Horlogerie d’Artcurial du 19 janvier 2021.