Comment reconnaître un bijou Art déco du premier coup d’œil ?

Il est souvent difficile pour les amateurs de repérer un véritable bijou Art déco. Éclairage de Constance Lauvinerie, notre spécialiste joaillerie afin de les reconnaître du premier coup d'œil.

Ils plaisent énormément, ces bijoux aux formes géométriques, aux couleurs contrastantes et aux influences orientales. Entre copies et modèles fortement inspirés, difficile de reconnaître un véritable bijou Art déco. Pour ce faire, Constance Lauvinerie, spécialiste jaoillerie et responsable du département bijoux de Collector Square livre ses connaissances sur cet esthétisme, ses conseils et autres astuces pour bien choisir la pièce convoitée.

Petit précis du style Art déco en joaillerie

Apparu en 1910 et ayant connu son apogée dans les années 1920, l’Art déco prône la rigueur et se caractérise principalement par des formes très géométriques, en négation avec l’esthétique Art nouveau au design particulièrement délié, très naturaliste. Parmi les éléments reconnaissables on retrouve les tracés rectilignes des dessins - prouesse technique représentative de l’époque - et bien sur les formes géométriques : carré, rectangle, octogone… Qui sont déclinées dans une multitude de créations joaillières permettant un jeu de symétrie très marqué, cher à l’époque.

L’inspiration de ce mouvement témoigne du goût pour l’exotisme des artistes de cette époque : l’Inde ou encore le Japon seront d’une grande influence dans la création occidentale de ces années tant par les formes que par les matières telles que l’onyx et le corail. L’Art déco se démarque également par ses contrastes de couleur avec de fortes oppositions comme le noir et le rouge par exemple : laque, émail, pierres gravées... Tant de techniques prétextes à l’affirmation d’un style avant-gardiste.

Une technique et un choix de matériaux remarquables

Les bagues, par exemple, présentent un travail de ciselure identifiable au niveau du « panier » (le dessous de la bague) qui est toujours très minutieux et détaillé. La technique de sertis « grains » rivalise d’ingéniosité pour se fondre avec les pierres, les joailliers s’efforcent de faire disparaître le métal par le biais d’un travail d’une très grande minutie. Aussi, le revers du bijou est aussi soigné que son coté visible. Sur des ré-interprétations modernes du style Art déco, un bijou aura une finition moins délicate et moins travaillée.

En ce qui concerne les matériaux, il faut savoir qu’un bijou Art déco est très souvent conçu en platine, métal roi de cette époque permettant une grande finesse de sertis, de dessins et d’ajourements, contrairement à l’or blanc beaucoup plus malléable. Quant à l’or jaune, il fut très peu utilisé car le contraste avec des métaux blancs était particulièrement apprécié par la clientèle de l’époque. En terme de pierres, il va sans dire que le diamant est le roi de cet esthétisme. Son éclat et sa pureté étant appréciés pour rehausser la géométrie des pièces mais aussi de souligner la structure rectiligne des montures, il est quasi omniprésent dans les créations de l’époque. La taille baguette connait alors son apogée et les montures dites « à gradin » sont une véritable signature du style affirmé de cette époque. Mais les trois « grandes précieuses » que sont le rubis, le saphir et l’émeraude, sont également très appréciées pour leur intensité et leur profondeur ce qui permet encore une fois de jouer sur les contrastes.

Les étapes clés pour identifier une pièce Art déco selon la spécialiste Collector Square

- Il est important de vérifier la finition de la monture, tous les détails de structure du bijou. Le sertissage, la ciselure du panier, la finesse du travail du métal sont autant d’éléments qui peuvent permettre de vérifier que le bijou est bien d’époque et non pas un bijou moderne de « style » Art déco.

- Il est primordial de vérifier que le bijou ne présente pas de restauration majeure : pierre changée, soudure de la monture ou encore que la pièce n’est pas été transformée (boucle d’oreille modifiée en pendentif, tête d’épingle montée en bague etc…)

- Il faut s’assurer que les pierres ornant le bijou n’aient pas subi de dommages en vérifiant que les pierres ne bougent pas en passant délicatement votre doigt sur les sertissages. Les pierres ne doivent pas présenter de manque ou de cassure. Dans le cas de l’onyx ou encore du corail, ces matières étant poreuses, il ne faut pas qu’elles soient dépolies. Leur surface doit être lisse et ne doit présenter que le minimum de micros rayures dues à l’ancienneté de la pièce.

- Bien évidemment, pour tout bijou d’époque, il faut avoir en tête que la pièce a traversé quasiment un siècle avant de nous parvenir, quelques petites rayures sur la monture sont donc tout à fait acceptables, la patine d’une bague ou d’un bracelet fait partie de son histoire et de son charme.

- Enfin, chaque bijou ancien est une pièce unique, votre coup de cœur le sera donc aussi. Il faut se laisser guider avant tout par son goût et sa sensibilité. Bien évidemment il est préférable de s’adresser à un professionnel du secteur de la joaillerie qui aura pu faire en amont une pré-sélection de bijoux de belle fabrication et qui aura pu tester les matériaux afin d’assurer un achat dans les meilleures conditions possibles.