+33 (0)1 46 34 35 30
Se connecter

Rejoignez Collector Square

Inscrivez-vous pour accéder aux ventes privées et bénéficier des
privilèges réservés aux membres de Collector Square.

OU

En vous inscrivant, vous acceptez
notre politique d'utilisation des données.

Register Login

(0)
Modifiez vos préférences

Borel

CHOISIR UNE COLLECTION

Retrouvez les 34 résultats de Borel vendus dans
les plus grandes maisons de vente en consultant le catalogue des modèles et collections

 
 
 

L'histoire Borel

Quand Jules Borel et son beau-frère Paul Courvoisier s’associent, en 1859 à Neuchâtel, pour fonder Borel & Courvoisier, ils ont d’ores et déjà le vaste monde présent à l’esprit. C’est lui qui sera leur client. Dès la première année, ils correspondent avec un agent de New York et ont des clients à Hambourg, Londres, La Plata et Odessa.
Pour leurs montres simples pour dames et messieurs, les deux hommes utilisent des calibres de 14, 15 ou 19 lignes de diamètre qu’ils se procurent, les premières années, auprès de différents fabricants d’ébauches.  Parmi ceux-ci figuraient par exemple les Frères Japy, Beaucourt, Rober & Cie, Fontainemelon ou Mauler & Ducommun, Travers. Les montres soignées proviennent en particulier de Girard-Perregaux et Aubert.
Dès 1866, une montre Borel remporte le premier prix d’une longue série, au concours de chronomètres de l’observatoire de Neuchâtel. D’autres prix suivent en 1870, 1875, 1876 et 1890. En 1876, les montres Borel & Courvoisier ont été présentées à l’Exposition universelle de Philadelphie. En 1894, Paul Courvoisier se retire pour des raisons de santé et, quand Jules Borel décède en 1898, son fils Ernest reprend la barre. En 1899, la firme est rebaptisée Ernest Borel & Cie. Depuis 1895, elle utilisait le nom de la marque Hermes pour les mouvements, boîtes et étuis. Son symbole était un casque ailé. En outre, Ernest Borel fait breveter en 1910 la signature « Union ». A sa démission, en 1936, il transmet la direction à son fils Jean-Louis Borel, qui conserve naturellement la marque en raison de sa notoriété. Dans les années quarante, la collection de montres Borel comporte les modèles les plus divers à remontoir automatique, chronographe ou mouvement de calendrier. En 1946, selon les statistiques officielles, Ernest Borel est le deuxième fabricant de chronomètres-bracelets contrôlés officiellement. D’intéressantes montres-bracelets de l’après-guerre sont la « Rendez-vous » (1946) qui rappelle discrètement les rendez-vous par un petit ergot qui frappe légèrement le poignet, la « Cocktail » (1953), dont le cadran représente une espèce de kaléidoscope, ou la « Flash » avec éclairage électrique du cadran, présentée en 1958. En 1978, Borel a été reprise par la société Aubry Frères.



Principaux modèles Borel

 résultats

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Nous vous avons transmis le rapport d’analyse par email.

Ne manquez pas les prochaines ventes événementielles de Collector Square