+33 (0)1 46 34 35 30
Se connecter

Rejoignez Collector Square

Inscrivez-vous pour accéder aux ventes privées et bénéficier des
privilèges réservés aux membres de Collector Square.

OU

En vous inscrivant, vous acceptez
notre politique d'utilisation des données.

Register Login

(0)
Edit your preferences

Cyma

CHOISIR UNE COLLECTION

Retrouvez les 56 résultats de Cyma vendus dans
les plus grandes maisons de vente en consultant le catalogue des modèles et collections

 
 
 

L'histoire Cyma

Frédéric Henri Sandoz, né en 1851, est un homme d’affaires corps et âme. Pour poursuivre sa carrière, il abandonne en 1891 sa ville natale du Locle et la fabrique de montres Henri Sandoz & Cie qu’il a fondée dans cette localité dès 1871. Non loin de là, à Tavannes, il créé une nouvelle entreprise de fabrication de montres simples et compliquées, notamment de chronographes. Il a déjà apporté la preuve de son savoir-faire en 1890 avec le brevet suisse n°2356 pour un chronographe à compteur. D’autres brevets suivront, par exemple pour un remontoir à couronne ou un mouvement à sonnerie. La surface des nouveaux locaux dépasse 1000m2 et hébergent 55 modernes machines de fabrication. Une partie des chronomètres fabriqués est commercialisés sous le nom de Cyma. Vers 1892 débute une coopération avec Schwob Frères de la Chaux-de-Fonds. Au début du XXe siècle, l’entreprise connaît un essor continu. Vers 1905, elle fabrique chaque jour un millier de petites montres. Son essor s’accélère lorsqu’elle trouve de nouveaux débouchés en Extrême-Orient et outre-mer. En 1938, environ 2000 collaborateurs fabriquent chaque jour quelque 4000 montres et mouvements sur 2200 machines. Le programme comporte naturellement des montres-bracelets des styles les plus divers. Vers 1915, des soldats par exemple se voient équipés de montres-bracelets antichocs avec couvercle de protection pour le fragile verre, auxquelles s’ajoutent des modèles « étanches ». Les catalogues des années 1930 présentent également des chronographes pour le poignet équipés de calibres Valjoux. Tavannes-Cyma revendique alors son statut du plus grand fabriquant suisse de montres de précision. Grâce à cette production industrielle, comme s’en targuait la firme, les produits pouvaient être proposés à un prix étonnamment compétitif. En 1943, l’entreprise dévoile sa première montre automatique calibre 420 avec pendule à volant à action unilatérale, que l’on retrouve par exemple dans le modèle carré «Watersport ». Présenté vers 1957, le calibre automatique 485 « Autorotor », trouve aussi sa place dans les collections. Cyma utilisera par la suite des ébauches Eta. En 1966, Tavannes-Cyma stoppe sa production et les droits du nom sont repris par la Chronos Holding. Aujourd’hui, Cyma opère essentiellement sur le marché américain.

Principaux modèles Cyma

 résultats

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Nous vous avons transmis le rapport d’analyse par email.

Ne manquez pas les prochaines ventes événementielles de Collector Square