+33 (0)1 46 34 35 30
Se connecter

Rejoignez Collector Square

Inscrivez-vous pour accéder aux ventes privées et bénéficier des
privilèges réservés aux membres de Collector Square.

OU

En vous inscrivant, vous acceptez
notre politique d'utilisation des données.

Register Login

(0)
Modifiez vos préférences

Minerva

CHOISIR UNE COLLECTION

Retrouvez les 147 résultats de Minerva vendus dans
les plus grandes maisons de vente en consultant le catalogue des modèles et collections

 
 
 

L'histoire Minerva

L’intention originelle de l’usine fondée en 1858 par Charles-Yvan et Hippolyte Robert à Villeret est vite décrite : monter des mouvements en provenance de la fabrication d’ébauches de Fontainemelon (FHF). En 1878, Charles et Georges Robert reprennent le flambeau de la génération de fondateurs. Avec l’arrivée en 1885 d’Yvan  Robert, le trio de directeurs est au grand complet. L’emblème caractéristique de la marque, breveté en 1887, les lettres RF et V placées en forme de V et séparées par une flèche, est synonyme de Robert Frères. Le début du XXe siècle coïncide avec le lancement de la fabrication de calibres de manufacture pour des montres de gousset. Leur premier produit est le calibre n°1 à 18 lignes avec échappement à cylindre, fabriqué jusqu’en 1941, qui est suivi du calibre n°2 à 18 ou 19 lignes avec échappement à ancre suisse. En 1903 apparaît alors le calibre n°3 à 19 lignes, qui se distingue par une exécution très soignée. En 1908, les frères Robert présentent leur premier mouvement à chronographe, le calibre 9CH.
Le nom « Minerva », de la déesse de l’agriculture, des artisanats d’art et des sciences, fait sa première apparition sur les cadrans en 1923. Cette année-là, la firme est en effet rebaptisée « Fabrique Minerva, Robert Frères SA ». La production de montres-bracelets commence. Ainsi est commercialisé, par exemple, le calibre de chronographe  soigné 13-20 CH à 12 ¾ lignes. Il couronne le programme de mouvements de l’époque.
Au début des années 1930, la crise économique mondiale oblige la famille Robert à se retirer de l’entreprise. Dès lors, le technicien horloger Jacques Pelot et le mécanicien Charles Haussener se trouvent aux commandes. Ils se voient confier le chronométrage officiel des épreuves de ski aux Jeux olympiques d’hiver de Garmisch-Partenkirchen en 1936 et présentent de nouveaux calibres : leur succès est assuré. En 1940, l’ingénieur horloger André Frey, un neveu de Jacques Pelot, rejoint la direction.
La troisième génération de la famille Frey a vendu la marque traditionnelle à Emilio Gnutti, un financier italien en l’an 2000.


Principaux modèles Minerva

 résultats

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des montres Rolex

La cote
des Rolex

Nous vous avons transmis le rapport d’analyse par email.

Ne manquez pas les prochaines ventes événementielles de Collector Square