+33 (0)1 46 34 35 30
Se connecter

Rejoignez Collector Square

Inscrivez-vous pour accéder aux ventes privées et bénéficier des
privilèges réservés aux membres de Collector Square.

OU

En vous inscrivant, vous acceptez
notre politique d'utilisation des données.

Register Login

(0)
Edit your preferences

Chanel

CHOISIR UNE COLLECTION

Retrouvez les 3 300 résultats de Chanel vendus dans
les plus grandes maisons de vente en consultant le catalogue des modèles et collections

 
 
 

L'histoire Chanel

Gabrielle Chanel, née en 1883, est placée à l’âge de 12 ans dans un orphelinat, en raison de la mort de sa mère. En 1901, elle se découvre une passion pour la couture apprise au couvent de Moulins.

Dans cette même ville, elle trouve un emploi de mercière et tente parallèlement sa chance en tant que chanteuse de café concert, devenant Coco pour son public. Parmi celui-ci, le riche héritier Etienne Balsan, lui propose de connaître une vie oisive à ses côtés dans son domaine de Royallieu.

Coco Chanel accepte mais s’y ennuie, c’est pourquoi elle décide de mettre à profit son savoir-faire, en se confectionnant chapeaux et tenues sobres ou à la garçonne, contrastant avec la mode féminine de son époque et lui valant d’être remarquée, notamment par Arthur Capel. Cet homme d’affaires - qui est l’amour de sa vie - croit en son talent et lui propose de monter un atelier parisien. C’est un succès qui est suivi de l’ouverture d’une boutique rue Cambon (1910), puis de deux autres : à Deauville (1913) et Biarritz (1915).

Le style simple de Coco Chanel, rejetant l’excès d’ornements et les matières nobles, s’inspire de la garde-robe masculine et a pour but de rendre au corps de la femme sa liberté de mouvement.

En 1920, Coco Chanel se lance dans la création de bijoux fantaisie, tels que de grosses broches et des sautoirs ostentatoires qui restent encore typiques du bijou selon la marque Chanel.

Parallèlement, sa « petite robe noire » s’impose sans difficulté et est partout copiée, devenant incontournable dans les années 1950 et 1960.

Le premier parfum Chanel, Chanel n°5, voit le jour en 1924, grâce à une association entre Coco et la riche famille Wertheimer (qui possède 70% du capital de ses parfums) mais cette association tourne mal dès 1928 car Coco se sent financièrement lésée.

Durant les années 1950 et 1960, le célèbre tailleur/jupe de tweed ou tissu bouclé Chanel fait son entrée, devenant alors véritable emblème de la marque.

En février 1955 (d’où son nom), le 2.55, premier sac à main emblématique de Chanel est lancé. Il fait référence aux souvenirs d’enfance et à l’histoire personnelle de Coco, le motif matelassé de son cuir de veau vieilli évoquant, par exemple, les vitraux de l’abbaye d’Aubazine qu’elle fréquentait lorsqu’elle était au couvent, et son fermoir rectangulaire, baptisé fermoir Mademoiselle, son choix de toujours refuser le mariage.

Malgré ces nouveautés, le style Chanel a du mal à rivaliser avec le New Look de Christian Dior qui entend réhabiliter une féminité d’avant-guerre, faste et voluptueuse, où le corset est de nouveau de rigueur. Coco Chanel doit ainsi vendre sa maison de couture à Pierre Wertheimer en 1954 et celle-ci reste la propriété de la famille Wertheimer jusqu’à aujourd’hui.

En 1971, Coco Chanel s’éteint.

Il faut attendre la nomination, en 1983, du talentueux styliste allemand Karl Lagerfeld à la direction artistique de Chanel pour que la marque retrouve complètement son aura. La réinterprétation du tailleur Chanel par Lagerfeld est notamment une telle réussite que ce vêtement constitue désormais l’un des basiques de la garde-robe féminine.

Il en va de même pour la réinterprétation qu’il fait du sac 2.55, en lançant le sac Timeless en 1982. Le Timeless se distingue notamment du 2.55 par sa chaîne traversée d’une lanière de cuir (noir ou beige) et par son fermoir assez rond reprenant le logotype de la marque Chanel : les deux C entrelacés. Ces deux modèles de sacs sont les it-bags de la maison Chanel, ce qui n’empêche pas Karl Lagerfeld de concevoir, en 2010, un nouveau sac à main, le Mademoiselle, dont l’égérie est Blake Lively, héroïne de la série Gossip Girl. Sac en forme de pochette curviligne au cuir matelassé, celui-ci s’apparente davantage à un sac de soirée qu’à un sac quotidien.

En 2011, la Fondation d’entreprise Chanel ouvre ses portes à Neuilly-sur-Seine. Fidèle à l’esprit féministe de Coco, elle soutient des projets contribuant à améliorer le niveau de vie des femmes dans le monde et à favoriser leurs initiatives en matière d’entreprenariat.

Finalement et d’un point de vue économique, la marque Chanel bénéficie d’une notoriété et d’un succès internationaux jamais démentis (le parfum Chanel n°5 est le parfum le plus vendu au monde), possédant plus de 240 boutiques et incarnant une certaine conception du luxe qui, selon Coco, n’est pas l’inverse de la pauvreté mais celui de la vulgarité. Même si la marque préfère rester discrète sur les chiffres relatifs à son activité et sur la ventilation de sa clientèle à l’international, il apparaît qu’elle a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 1,8 milliards d’euros en 2010 et de 2,27 milliards d’euros en 2011.

Chanel
En vente sur Collector Square

La cote
des Chanel

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des sacs Chanel

La cote
des Chanel

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des sacs Chanel

La cote
des Chanel

Nous vous avons transmis le rapport d’analyse par email.

Ne manquez pas les prochaines ventes événementielles de Collector Square