+33 (0)1 46 34 35 30
Se connecter

Rejoignez Collector Square

Inscrivez-vous pour accéder aux ventes privées et bénéficier des
privilèges réservés aux membres de Collector Square.

OU

En vous inscrivant, vous acceptez
notre politique d'utilisation des données.

Register Login

(0)
Edit your preferences

Goyard

CHOISIR UNE COLLECTION

Retrouvez les 132 résultats de Goyard vendus dans
les plus grandes maisons de vente en consultant le catalogue des modèles et collections

 
 
 

L'histoire Goyard

François Goyard naît en Bourgogne en 1828 dans une famille spécialiste du transport de bois par flottage entre le Morvan et Paris. En 1832, son père décide de mettre un terme à cette activité et de s’installer à Paris avec sa famille. En 1845, François Goyard, alors âgé de 17 ans, se fait engager comme apprenti chez Morel, devenu layetier attitré de la duchesse de Berry depuis son rachat de la maison Martin.

Le jeune François Goyard y reçoit une formation poussée de layetier, coffretier, emballeur, profession consistant en la fabrication de boîtes et malles de voyage permettant le transport de vêtements et autres effets, mais aussi en le pliage et l’emballage de ceux–ci à l’intérieur de ces boîtes et malles. François est doué, aussi M. Morel fait-il de lui son successeur, avant de s’éteindre subitement en 1853. La maison Morel, située au 233 rue Saint Honoré, devient alors la maison Goyard Aîné.

En 1853, François Goyard épouse Léopoldine Delaporte, couturière qui lui donne un fils, Edmond, en 1860, puis un autre, Maurice. A 25 ans, Edmond Goyard prend la relève de son père, parvenant, par sa créativité, son sens du commerce et son ambition, à accroître le standing de la maison E. Goyard Aîné et à la faire rayonner à l’international. Avec lui, la maison E. Goyard Aîné met au point son emblématique toile enduite à chevrons, la Goyardine.

Elle redouble aussi d’inventivité, concevant des boîtes singulières (bureau portatif de l’écrivain Conan Doyle, boîtes pour le transport d’animaux de compagnie, boîtes adaptées aux toits de certaines marques d’automobiles, etc.) et se diversifiant : lancement d’accessoires de luxe pour animaux de compagnie et exotiques tels que bottines, lunettes, harnais, etc.

Parallèlement, la maison E. Goyard Aîné participe à de nombreuses expositions universelles, remportant médailles et récompenses. Elle lance ses premières publicités, ouvre trois boutiques en France, une à Monaco, ainsi que deux corners dans les magasins américains de John Wanamaker. A cette époque, elle a déjà pour clients les personnages les plus illustres (membres de la cour d’Angleterre, de la présidence des Etats-Unis, empereur russe, vedettes et artistes tels que Sarah Bernard ou Sacha Guitry), ceux-ci ayant la possibilité de faire marquer leurs acquisitions du nom et des couleurs de leur famille.

En 1923, Robert Goyard, alors âgé de 30 ans, devient directeur de la maison E. Goyard Aîné aux côtés de son père, ce dernier assurant toujours la création. En 1936, Robert Goyard initie un groupement des boutiques de luxe de la place Vendôme - Boucheron, Cartier, Chaumet, Ritz, Paquin, Charvet, Guerlain, Morgan et la sienne - au 233 rue Saint Honoré. Son père décède l’année suivante et il reste lui-même à la tête de l’entreprise familiale jusqu’en 1979. Son fils, François Edmond Goyard, le seconde mais les restrictions imposées par la guerre obligent la maison E. Goyard Aîné à fermer un temps.

A partir de 1951, celle-ci devient une S.A. au développement de laquelle François Edmond Goyard et sa fille Isabelle contribuent activement. Néanmoins, ce changement de statut n’empêche pas la maison Goyard de rester fidèle à sa politique : elle est toujours à l’affût de nouvelles technologies, de partenariats industriels et de coopérations diverses. Par exemple, elle collabore ponctuellement avec Air France pour mettre au point une gamme de nouveaux bagages très légers.

Aujourd’hui, c’est la famille Signoles, famille de collectionneurs éprise des malles Goyard, qui a repris le flambeau de la maison, respectant son savoir-faire ancestral et sa tradition artisanale 100% française (matériaux français utilisés exclusivement et fabrication dans des ateliers situés à Carcassonne). Avec ses malles sur mesure aussi ingénieuses qu’inédites - telles que celle du chef Alain Ducasse destinée au transport de ses ustensiles de cuisine - la maison Goyard conserve son goût pour l’innovation. Aussi discrète soit-elle, et ce par choix, elle a de nombreuses célébrités, dont Karl Lagerfeld, pour aficionados.

Goyard
En vente sur Collector Square

Principaux modèles Goyard

 résultats

La cote
des Hermès

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des sacs Hermès

La cote
des Hermès

Recevez gratuitement par email le rapport d'analyse LuxPrice-index© sur l'évolution de la cote des sacs Hermès

La cote
des Hermès

Nous vous avons transmis le rapport d’analyse par email.

Ne manquez pas les prochaines ventes événementielles de Collector Square