L'histoire des sacs Dunhill

Sacs Dunhill

Dunhill’s Motorities, u n comptoir commercial inauguré par Alfred Dunhill à Londres en 1893, propose à sa clientèle exclusive tous les accessoires imaginables concernant l’automobile.

 

 

 

Enrichissant sa collection, il distribue aussi des montres. En 1903, Dunhill obtient un brevet pour des appareils de chronométrage. Il commercialise, vers 1906, des montres résistant aux intempéries pour les cockpits de voitures ouverts à tout vent. Les années suivantes, il lance la « Motoring Watch » biface à chronographe ainsi que la « Motor Cycle Watch No. 895 » avec boîtier fermant à ressort. On ne peut dire exactement quand Dunhill s’est consacré aux montres-bracelets, sans doute vers le milieu des Roaring Twenties. Le pluralisme des formes est de règle à cette époque et le catalogue comporte des modèles rectangulaires et en forme de tonneau ou de coussin. En 1960, Jaeger-LeCoultre fabrique pour Dunhill un réveil-bracelet spécial, le « Memovox ». La marque participe à la renaissance de la mécanique dans les années 1980 avec un chronographe automatique dont le mouvement est l’œuvre de Zenith. Depuis 1993, Dunhill appartient au groupe Vendôme, aujourd’hui Richemont.

 

 

 

Vous recherchez un objet en particulier ?
Recevez une alerte dès qu'il est disponible.
Créer une alerte