L'histoire des bijoux Dinh Van

Bijoux Dinh Van

La maison Dinh Van voit le jour en 1965 à Paris. Les bijoux Dinh Van reflètent alors une nouvelle féminité, libre, épurée, contemporaine. Les bijoux Dinh Van créent une connivence avec le quotidien et les objets éloignés de l'esthétique joaillère.

Certains bijoux Dinh Van, aujourd’hui reconnus comme de grands classiques, ont fait figure de bijoux révolutionnaires au moment de leur création. Le concept du fermoir « menottes », par exemple, né d’un porte-clefs en 1976, fait naître une série de bijoux Dinh Van Menottes parmi les plus connus de l’histoire de la joaillerie contemporaine : ce fermoir devient un bijou à part entière et reste un «best-seller » de la maison.

Les bijoux Dinh Van sont simples et faciles à porter, à l'image des collections de bijoux Cible, des bijoux Serrure ou encore des bijoux Seventies.

Parmi les bijoux Dinh Van, l'un des plus célèbres reste le Pi Chinois, une pièce aux lignes minimales en or pur 24 carats, martelée à la main, inspirée des disques traditionnels de jade, faisant de chaque pièce une création unique.

En 2000, les bijoux Dinh Van créent la surprise en introduisant un cordonnet de coton pour porter médailles et pièces de joaillerie comme sur les bijoux Double Sens, sans doute inspiré par les bijoux ethniques.

Collector Square vous propose une large gamme de modèles de seconde main Dinh Van. Des bijoux casual, pour un porté quotidien.

Vous recherchez un objet en particulier ?
Recevez une alerte dès qu'il est disponible.
Créer une alerte