L'histoire de la Patek Philippe Nautilus

Montres Patek Philippe Nautilus

L'histoire de la montre Nautilus de Patek Philippe débute en 1976 à Genève, à l'initiative de Gérald Genta. A cette époque où les montres de luxe se doivent toutes d'être en or, la montre Nautilus en acier laisse le monde de l'horlogerie perplexe.

Par son design inédit et la construction originale de son boitier, la montre Patek Philippe Nautilus bouscule les codes établis de l'horlogerie de luxe : sa lunette octogonale, ses angles adoucis, ses charnières de chaque côté du boitier font de la Nautilus une montre unique.

Dès son apparition, la montre Nautilus de Patek Philippe est étanche jusqu'à 120 mètres : un véritable exploit pour une montre produite en série! La taille imposante du boitier de la Nautilus est critiquée dès sa sortie sur le marché. Il devient alors l'un des principaux arguments de vente de la marque. Au fil des années, la montre Patek Philippe Nautilus séduit les femmes et une Nautilus plus fine voit le jour en 1980 avec la référence 4700.

Adaptée à une nouvelle génération friande de défi et de dynamisme, la montre Nautilus de Patek Philippe accompagne son propriétaire lors de toutes ses activités, au bureau, au sport ou encore le week-end. Déclinable à volonté, la montre Nautilus est disponible en différentes matières pour le plus grand bonheur des collectionneurs.

En 2006, pour fêter le 30ème anniversaire de la montre Nautilus, Patek Philippe lance la Nautilus nouvelle génération, dont le design n'a rien à envier à la robustesse du boitier.

Vous recherchez un objet en particulier ?
Recevez une alerte dès qu'il est disponible.
Créer une alerte